Du chant à la pédagogie

Débuts et mésaventures …

J’ai été amenée au désir d’enseigner le chant suite à un incident vocal : après 5 années d’un parcours, riche en expériences, de chanteuse autodidacte en musiques actuelles, jazz et soul, démarré à 16 ans, j’ai dû m’interrompre totalement, suite à une dégradation de ma voix. D’abord dans les aigus, puis sur toute une partie de mon registre médium. Mon timbre était très aggravé et même parler me fatiguait. J’avais 22 ans.
Après de nombreux examens au Laboratoire de la voix dirigé par Elisabeth Fresnel, j’ai été diagnostiquée avec un double « Sulcus Glottidis », une malformation congénitale des cordes vocales. Le fait d’avoir eu une pratique vocale quotidienne avec cette pathologie l’avait aggravée. S’en suivi 2 opérations réalisées par un spécialiste.
Pourrais-je rechanter un jour ?… Le chirurgien ne pouvait se prononcer.

Ce fut un premier stade de réflexion important pour moi dans mon rapport à la voix.
Etre confrontée à sa perte m’a sensibilisée et rendue consciente de sa fragilité.

Reconstruction

Je m’en suis remise à l’expertise des professionnels qui allaient m’accompagner dans le processus de reconstruction de ma voix. Chirurgien, phoniatre et orthophoniste m’ont suivie et j’ai démarré le processus de rééducation vocale pendant laquelle, dans un premier temps, je n’ai travaillé que le souffle.
Un long parcours s’ensuivit de réappropriation de ma voix, de reconnexion à mon son dans ce qu’il avait de plus naturel, de moins fabriqué. L’installation de nouveaux réflexes corporels fut longue mais indispensable et il m’a fallu mettre à l’épreuve ma patience pour retrouver une voix saine. Je réalisais l’importance de l’encadrement.
Pour l’autodidacte que j’étais, ce fut une porte qui s’ouvrait et allait faire naître en moi un grand désir de connaissance.

carine_parcours

Savoir, conscience et maîtrise

J’ai rechanté, d’abord, prudemment, mais avec une voix de meilleure qualité que celle de mes débuts.
La confiance et la puissance revinrent, puis le plaisir, sans appréhension, suivirent.
Je pris de nouveaux cours de chant particuliers avec d’excellents techniciens, suivi d’un cycle de technique vocale à l’école Atla . Je retrouvais la scène dans plusieurs projets, avec bonheur.
Mes examens annuels me confirmaient que tout allait pour le mieux.
Dans son enthousiasme, un jour, la phoniatre a même qualifié mon cas de miraculeux !
Le sentiment que je pourrais peut être moi-même aider les chanteurs en difficulté naissait.

La transmission

Cela fait plus de 7 ans que j’enseigne.
En chemin, je me suis adaptée à plusieurs cas de figure, de l’individuel au groupe, du centre culturel à l’école de théâtre, du comédien à la chorale.
En 2012, j’ai suivi une formation de formateurs très complète de 9 mois au sein de la structure « Harmoniques » à Paris, avec de nombreux intervenants reconnus : Géraldine Ros, Frédéric Faye, en technique vocale, Guy Cornut, phoniatre, David Féron, Christine Bertocchi…
Au-delà de toute méthodologie, chacun travaille avec son outil premier, qui est sa personnalité.
L’empathie et l’expertise technique que j’ai développées, grâce à mon parcours singulier et à mes élèves, m’aident chaque jour à être une bonne pédagogue.
Je souhaite continuer à développer cette vision de la pédagogie, proche de l’humain, la voix étant au cœur de l’humain.